Bilan de la session d’été de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

Du 19 au 24 juin se tenait la session d’été de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), la troisième de l’année avec une participation présentielle croissante. Vos députés et sénateurs y ont pris une part active.

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a tenu sa troisième partie de session, du 19 au 24 juin 2021. L’agenda de cette session estivale était particulièrement chargé et les parlementaires français y ont pris une part active.

Outre le Panel de haut niveau sur les 10 ans de la Convention d’Istanbul (voir article séparé), l’APCE a tenu des débats d’actualité sur ’La situation au Bélarus : une menace pour toute l’Europe’ et sur ’La nécessité d’un mécanisme de solidarité efficace entre les pays européens pour atténuer la pression migratoire sur les pays en première ligne’.

Par ailleurs, l’Assemblée a débattu de la protection des droits fondamentaux et des implications légales des pass ou certificats covid ; de la crise socio-économique déclenchée par la pandémie de covid-19 ; et de l’impact de la pandémie de covid-19 sur les droits de l’enfant.

De plus, l’ordre du jour prévoyait des débats sur les thèmes ‘Les responsables politiques devraient-ils être poursuivis pour les déclarations faites dans l’exercice de leur mandat ?’, ‘Transparence et réglementation des dons de sources étrangères en faveur de partis politiques et de campagnes électorales’ ainsi que sur ‘Promouvoir la participation des femmes issues de groupes sous-représentés dans la prise de décision politique et publique’.

En outre, les parlementaires ont débattu de la liberté des médias, la situation des Tatars de Crimée, la confiance du public et le droit de savoir des citoyens, et la politique européenne relative aux diasporas, avec la participation d’António Vitorino, Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations. La lutte contre l’afrophobie en Europe figurait aussi à l’ordre du jour, avec la participation d’E. Tendayi Achiume, Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les formes de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée.

Dans le cadre de la présidence hongroise du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, Péter Szijjártó, ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, s’est adressé aux membres de l’Assemblée et a répondu à leurs questions. Des rapports sur les dernières élections législatives en Bulgarie et en Albanie ont été discutés. L’APCE a élu également un juge à la Cour européenne des droits de l’homme au titre de la Croatie.

Dernière modification : 28/06/2021

Haut de page