Colloque des Instituts français de recherche à l’étranger

- Doc :Un monde en mouvement : enjeux politiques et migrations (PDF, 472.7 ko).


Les 5 et 6 janvier 2010, les Instituts français de recherche à l’étranger (IFRE) se réunissent pour la deuxième année consécutive au musée du Quai Branly pour un colloque ayant pour thème de travail "les mobilités".

Pour mener cette réflexion, la Direction générale de la mondialisation et des partenariats du ministère des Affaires étrangères et européennes a sollicité l’expertise de plusieurs chercheurs français et étrangers et a invité des intellectuels et universitaires, notamment Michel Wievorka, Catherine Witold de Wenden, Maurice Aymard, William Berthomière, François Gemenne et Stephane Hessel.

Le ministère des Affaires étrangères et européennes anime et assure la tutelle d’un réseau de vingt-sept instituts de recherche en sciences sociales et en archéologie implantés dans trente trois pays.

Si les premiers instituts de recherche, fondés il y a un siècle, étaient principalement consacrés aux recherches archéologiques et historiques, leur vocation s’est progressivement élargie à l’ensemble des sciences sociales en mettant l’accent sur l’étude des sociétés contemporaines.

L’originalité de ce dispositif français de recherche à l’étranger repose sur l’excellente intégration de ces établissements dans les structures universitaires des pays hôtes, où ils fonctionnent en partenariat avec les acteurs locaux.

Leurs programmes sont définis par des conseils scientifiques où siègent universitaires et représentants des grands établissements, et au premier plan le Centre national de la recherche scientifique qui, de par sa vocation, a toujours été un partenaire privilégié de ces instituts.

Ce réseau représente :
- 27 IFRE dont 10 au Proche Orient, 5 en Europe, 4 en Afrique, 2 en Amérique Latine et 6 en Asie ;
- un budget de plus de 12 millions d’euros par an (dont 50 % assurés par le ministère des Affaires étrangères et européennes) ;
- un réseau de 250 chercheurs ;
- plus de 90 boursiers ;
- 12 conseils scientifiques ;
- 1 comité d’orientation scientifique.

Les Instituts français de recherche à l’étranger, et en particulier, ceux de la dernière génération dont les champs de recherche concernent les périodes les plus contemporaines, contribuent à une meilleure compréhension d’un monde en mutation profonde.

Pour en savoir plus :

Doc :Un monde en mouvement : enjeux politiques et migrations (PDF, 472.7 ko)

Dernière modification : 04/11/2010

Haut de page