Conférence de haut niveau : "Le GRECO : passé, présent, futur"

JPEG
A l’occasion du 20ème anniversaire du GRECO (Groupe d’États contre la corruption), une Conférence de haut niveau a été organisée le 17 juin à Strasbourg dans le cadre de la Présidence française du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe autour du thème « Le GRECO : passé, présent et futur ». La Présidence française a été représentée par Mme Belloubet, Garde des Sceaux et Ministre de la Justice. La Conférence a vu la participation notable de plusieurs ministres européens, du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, de la Présidente de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe ainsi que du vice-président de la Commission européenne.

La corruption constitue une grave menace pour la préservation et la promotion des valeurs fondamentales de la démocratie pluraliste, des droits de l’homme et de l’État de droit en Europe. Dans ce domaine, le Conseil de l’Europe prône une approche multidisciplinaire de la lutte contre la corruption et a déjà adopté divers instruments juridiques pour la combattre. Ces instruments visent à renforcer la capacité démocratique, juridique et institutionnelle des États membres à résister à la corruption, à la détecter et à la sanctionner efficacement lorsqu’elle existe.

Aujourd’hui, le GRECO, qui réunit 48 États européens ainsi que les États-Unis d’Amérique, contribue à des évolutions de politiques publiques et à des réformes d’envergure d’ordre constitutionnel ou législatif. Le 20ème anniversaire du GRECO constitue un moment privilégié pour célébrer ses réalisations, évaluer les besoins des États membres, anticiper les nouveaux défis et risques de corruption et proposer de réfléchir ensemble à un projet d’avenir qui orientera les activités du Conseil de l’Europe et du GRECO afin de consolider et d’enrichir l’œuvre entreprise.

Dans le cadre de son déplacement à Strasbourg, Mme Nicole Belloubet s’estpar ailleurs entretenue avec le Président de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, M. Linos-Alexandre Sicilianos et le juge élu au titre de la France, M. André Potocki. A cette occasion, elle a également rencontré des membres français du greffe, ainsi que des juristes français.

JPEG

Dernière modification : 17/06/2019

Haut de page