Conférence des ministres de l’Education du Conseil de l’Europe

A l’occasion de la Conférence des ministres de l’Education du Conseil de l’Europe, organisée en ligne depuis Athènes ce jeudi 29 octobre 2020, la Présidence grecque du Comité des ministres a mis en lumière l’importance de la continuité pédagogique pendant la pandémie de Covid-19 ; de la sensibilisation par l’éducation aux risques climatiques pesant sur le patrimoine culturel ; et du lancement de l’Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe.

A l’occasion de la Conférence des ministres de l’Education du Conseil de l’Europe, organisée en ligne depuis Athènes ce jeudi 29 octobre 2020, la Présidence grecque du Comité des ministres a mis en lumière l’importance de la continuité pédagogique pendant la pandémie de Covid-19 ; de la sensibilisation par l’éducation aux risques climatiques pesant sur le patrimoine culturel ; et du lancement de l’Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe.

PNG

Le ministre de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur, M. Jean-Michel Blanquer, a souligné les nombreux défis auxquels l’éducation doit faire face : des défis immédiats avec la crise sanitaire, comme des défis profonds avec le changement climatique, la transformation numérique, et les atteintes à la démocratie. Le ministre a également salué la mémoire de M. Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie sauvagement assassiné, et invité ses homologues à se joindre à l’hommage qui sera rendu dans les établissements scolaires le 2 novembre prochain.

Il a dénoncé les assauts répétés contre la laïcité, la liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté d’expression et le droit à la vie, valeurs au cœur du Conseil de l’Europe et de la Convention européenne des droits de l’Homme. Pour faire face à ces enjeux, le ministre a rappelé que l’enseignement de l’histoire incarne parfaitement la mission centrale de l’Ecole afin d’éclairer notre présent à l’appui des faits avérés du passé et ainsi apporter du sens critique et de l’épaisseur à la pensée.

L’Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe, projet porté depuis la présidence française du Conseil de l’Europe (mai-novembre 2019) dont la décision autorisant la création a été adoptée le 21 octobre dernier, est donc un outil hautement symbolique et emblématique visant à répondre aux défis posés. Le ministre a appelé ses homologues à rejoindre l’Observatoire de l’enseignement de l’Histoire en Europe, soulignant le devoir des écoles « de transmettre à nos élèves les moyens de défendre cet idéal d’humanisme, de connaissance et de paix ».

Retrouvez son intervention ici : https://www.facebook.com/watch/?v=855157961986941

Dernière modification : 03/11/2020

Haut de page