Déclaration conjointe en défense de la Convention d’Istanbul

Lors du Comité des Ministres, ce mercredi 31 mars 2021, 27 pays ont présenté une déclaration commune en réponse à la dénonciation par la Turquie de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

La Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, connue sous le nom de Convention d’Istanbul, est l’instrument juridique le plus complet pour prévenir et combattre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

Ratifiée par 34 Etats, la Convention d’Istanbul fixe des obligations juridiquement contraignantes et des standards élevés pour prévenir les violences à l’égard des femmes et la violence domestique et protéger les femmes de toutes les formes de violence - qu’elle soit physique, sexuelle ou psychologique. Ses dispositions en matière de coopération pénale internationale permettent de poursuivre et de condamner les auteurs de violence partout en Europe. Son organe de monitoring (le "Groupe d’Experts sur la Violence à l’égard des femmes - GREVIO) - un mécanisme de suivi international, multidisciplinaire et impartial - permet l’évaluation de la bonne mise en œuvre de la Convention au niveau national et offre des recommandations sur-mesure aux Etats Parties. Son Comité des Parties est présidé par S. Exc. Mme Nina Nordström, Représentante permanente de la Finlande auprès du Conseil de l’Europe, qui a lu la déclaration ci-après au nom des 27 pays affinitaires.

La France, la Finlande et 25 autres Etats regrettent profondément la décision de retrait de la Présidence turque. Ils appellent la Turquie à retirer sa notification de retrait et renouveler son engagement envers la Convention d’Istanbul. Ils appellent également tous les signataires de la Convention d’Istanbul à accélérer les démarches en vue de sa ratification en 2021. Cette Convention célèbrera prochainement le 10e anniversaire de son ouverture à signature, le 11 mai 2011 à Istanbul.

Le retrait effectif de la Turquie de la Convention interviendra au 1er juillet, pendant le "Forum Génération Egalité" à Paris, la plus importante conférence internationale pour les droits des femmes depuis la Déclaration et la Plate-forme d’action de Pékin en 1995.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 01/04/2021

Haut de page