Discours du Président Géorgien devant le Parlement européen

(Paris, 23 novembre 2010) - Déclaration du Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et européennes, Michèle Alliot-Marie.

(Paris, 23 novembre 2010)

La France salue l’engagement solennel du chef de l’Etat géorgien pris aujourd’hui à Strasbourg devant le Parlement européen de ne pas recourir à la force pour reprendre le contrôle des régions géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, ni contre les forces russes qui s’y trouvent. La France salue également sa disponibilité exprimée pour dialoguer et travailler avec les autorités russes. Ces engagements représentent des gestes forts en faveur de la paix dans le Caucase.

La France appelle l’ensemble des participants aux discussions de Genève à saisir cette main tendue par des mesures de confiance en retour, notamment par la libération rapide des prisonniers et l’accès de la Mission de surveillance de l’Union européenne à l’ensemble du territoire géorgien. La France réitère son appel au plein respect des accords signés en août et septembre 2008. Elle encourage également les autorités russes et géorgiennes à reprendre le chemin du dialogue.

La France a toujours manifesté et réaffirme à cette occasion son attachement au respect de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la Géorgie, dans ses frontières internationalement reconnues./.

Dernière modification : 28/05/2015

Haut de page