Intervention de Mme Chantal Arens, Première présidente de la Cour de cassation à l’occasion du 70e anniversaire de la Convention européenne des droits de l’Homme.

Mme Chantal Arens, Première présidente de la Cour de cassation, est intervenue à la Cour européenne des droits de l’Homme, dans le cadre du colloque "La Convention européenne des droits de l’Homme a 70 ans - dates marquantes et grandes avancées".

Ce vendredi 18 Septembre 2020, la Représentation permanente de la France auprès du Conseil de l’Europe a eu l’honneur de recevoir Mme Chantal Arens, Première présidente de la Cour de cassation en visite à Strasbourg à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la Convention Européenne des droits de l’Homme.
Après un entretien avec l’ambassadrice, Mme Marie Fontanel, la figure de proue de la plus haute juridiction judiciaire française s’est rendue à la Cour Européenne de droits de l’Homme pour participer à un colloque portant sur les dates marquantes et les grandes avancées de la Convention européenne des droits de l’Homme.

JPEG

Mme Arens y a rappelé l’attachement de la France à la Convention, « pierre angulaire du système de protection des droits de l’Homme au sein du Conseil de l’Europe, instrument de consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit ». Elle a également souligné le rôle important joué par la Cour EDH au travers de ses interprétations comme au travers du dialogue avec les juridictions nationales, donnant vie à la Convention en l’adaptant aux évolutions de la société et à ses nouveaux défis.
A cet égard, la Première présidente de la Cour de cassation s’est félicitée du rapprochement et des bonnes relations des deux juridictions, symbole de l’engagement de la France envers la Convention des droits de l’Homme.

Lire l’intervention de Madame Chantal Arens, première présidente de la Cour de cassation.

JPEG
Photos : @Conseil de l’Europe et @Cour de Cassation

Dernière modification : 25/09/2020

Haut de page