Liste des évènements culturels de la Présidence

"Des liens forts unissent la France et le Conseil de l’Europe. La France est fière d’être l’un des dix pays à avoir fondé le Conseil de l’Europe il y a 70 ans, en 1949. La France est fière d’être le pays hôte du Conseil de l’Europe et de la Cour européenne des droits de l’Homme, qui font aujourd’hui de Strasbourg la capitale européenne des droits de l’Homme, de l’État de droit et de la démocratie. La France est appelée à exercer la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe du 17 mai au 27 novembre 2019. Il s’agit d’un moment rare, la dernière présidence française ayant eu lieu en 1997. Il s’agit de représenter l’organisation, de la promouvoir et de faire progresser les dossiers qui nous tiennent à cœur. L’objectif de la France est de renforcer les acquis essentiels du Conseil de l’Europe en matière de protection des droits de l’Homme, fruits de 70 ans de conquêtes de droits pour tous, de continuer à rassembler les Européens par la promotion de l’égalité et du vivre ensemble, mais aussi d’accompagner les évolutions de nos sociétés en apportant des réponses aux nouveaux défis de la technologie et de l’éthique. Chaque présidence propose au grand public un programme culturel. Dans un contexte de remise en cause des valeurs européennes, la culture et l’art ont un rôle important à jouer dans leur promotion. Nous avons ainsi choisi de préparer un programme culturel reflétant les priorités de notre présidence. Le point d’orgue de ce programme sera la reconstitution de la première réunion du Comité des Ministres à l’hôtel de Ville, qui permettra notamment de rendre hommage à la contribution exceptionnelle du Conseil de l’Europe au continent européen. À travers des expositions, des concerts, des rétrospectives cinématographiques et des débats d’idées, nous souhaitons également aborder des thèmes d’actualité, comme la lutte contre la violence faite aux femmes ou la liberté d’expression. Je voudrais remercier la Ville de Strasbourg pour son dynamisme et son engagement fort, ainsi que tous les partenaires qui ont permis d’offrir ce programme riche s’adressant tant aux Strasbourgeois qu’aux visiteurs. J’espère vous voir nombreux à tous ces événements !"
Jean-Baptiste Mattéi, Ambassadeur Représentant de la France auprès du Conseil de l’Europe

Liste des évènements culturels :

15 mai (Lieu d’Europe)
Mercredis du Conseil de l’Europe
Du 17 mai au 27 novembre 2019, la France présidera le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe. Depuis la dernière présidence française en 1997, le paysage européen s’est transformé et a vu éclore de nouveaux enjeux auxquels le Conseil de l’Europe est confronté. Cette rencontre sera l’occasion de discuter de la place et du rôle du Conseil de l’Europe ainsi que des priorités que la présidence française portera. La conférence sera présentée par M. Jean-Baptiste Mattéi, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès du Conseil de l’Europe.
22 mai au 12 juin (Cinéma Odyssée)
Rétrospective sur le thème de la lutte contre les violences faites aux femmes
Déclarée « grande cause nationale » par le Président de la République, l’égalité homme-femme constitue l’une des priorités de la présidence française du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, qui a notamment lancé une campagne de promotion de la Convention d’Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. En parallèle, se déroulera un événement important du calendrier politique de la présidence, la conférence « Le droit des femmes à la croisée des chemins » le 24 mai au Conseil de l’Europe (qui sera retransmise en direct : https://www.coe.int/fr/web/genderequality/strasbourg-conferencemay-2019). C’est pourquoi, la présidence française propose, en partenariat avec le Cinéma Odyssée, une sélection de films dont le dénominateur commun est la place des femmes dans nos sociétés, et les violences quotidiennes dont elles sont l’objet.
21 au 31 juin, et du 31 aout au 5 septembre (Lieu d’Europe)
La France et la Cour Européenne des droits de l’Homme
La Cour européenne des droits de l’Homme, juridiction internationale compétente pour statuer sur les requêtes individuelles ou étatiques portant sur des violations de la Convention européenne des droits de l’Homme, constitue un pilier du Conseil de l’Europe. Elle remplit un rôle essentiel pour défendre les acquis des Européens en matière de droits de l’Homme. Emmanuel Macron, lors de son discours à la Cour le 31 octobre 2017, a déclaré que « La Cour européenne des Droits de l’Homme est une réalisation unique qui honore l’Europe au moins à deux titres. D’abord parce qu’elle s’est édifiée sur les ruines de la Seconde Guerre mondiale, pour offrir comme réponse à la barbarie des principes partagés d’humanité et de respect. Ensuite, parce qu’au fil des années, elle a fait des droits de l’Homme le bien commun de toute l’Europe, pour ainsi dire sa marque de fabrique, avant même toute préfiguration d’une communauté européenne. » Cette exposition retracera les liens forts qui unissent la France et la Cour.
5 juillet au 3 novembre (Musée Tomi Ungerer)
Tomi Ungerer l’Européen
Tomi Ungerer (1931-2019), témoin direct des affres d’une Europe en guerre, a toujours œuvré à travers ses œuvres à promouvoir une Europe en paix, une Europe des valeurs, une Europe des peuples. De son désir de fraternité est née une importante collection de dessins et d’oeuvres immortalisant sa vision de l’Europe. L’exposition « Tomi Ungerer : l’Européen », présentée au musée Tomi Ungerer – Centre international de l’illustration, sera aussi l’occasion de rendre hommage à ce grand artiste strasbourgeois qui nous a malheureusement quitté cette année. aricaturiste, auteur, dessinateur, il n’a cessé de porter son art et de clamer sa liberté, à l’heure où, aujourd’hui, une caricature peut tuer.
5 au 15 septembre (Bibliothèques idéales)
Bibliothèques idéales
À l’occasion de la Présidence française du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, une soirée aura pour thème l’enseignement de l’Histoire en Europe. Ce rendez-vous permettra d’aborder la question de la préservation des acquis en matière de droits de l’Homme et de vivre ensemble. Elle fera écho à l’une des priorités de la Présidence française, à savoir la promotion de l’égalité et du vivre ensemble en Europe, et sera en lien avec la mission confiée par le Premier ministre à Alain Lamassoure sur ce thème. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site des Bibliothèques Idéales.
21 au 22 septembre (Hôtel de Ville, Place Broglie)
Journée européenne du patrimoine : reconstitution de la première réunion du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe

Si le Comité des ministres du Conseil de l’Europe siège depuis 1977 au Palais de l’Europe, allée de la Robertsau, sa première réunion, qui rassemblait initialement 10 pays, s’est déroulée à l’Hôtel de Ville de Strasbourg du 8 au 13 août 1949, en présence des ministres des Affaires étrangères des États fondateurs, notamment Robert Schuman pour la France, et ses homologues belge, britannique, danois, irlandais, italien, luxembourgeois, néerlandais, norvégien et suédois… À l’occasion du 70e anniversaire du Conseil de l’Europe, une reconstitution de cette réunion sera présentée, retraçant les premiers pas de l’organisation à Strasbourg, et un livre de témoignages sur l’histoire du Conseil de l’Europe sera également présenté au public. Le Comité des ministres se réunira en outre de manière exceptionnelle à l’hôtel de Ville le 18 septembre.

28 septembre (Librairie Kléber)
Le Conseil de l’Europe : une histoire humaine. Témoins et acteurs racontent 70 ans d’histoire de notre continent

Ce livre retrace soixante-dix ans de vie au Conseil de l’Europe, à travers les yeux et les souvenirs personnels de personnalités liées à l’organisation mais aussi d’anciens ou actuels agents. Pour la présentation de ce livre, des personnalités qui ont contribué au projet seront présentes pour échanger avec le public sur les évolutions du Conseil de l’Europe, depuis l’été 1949 jusqu’à aujourd’hui, et sur les défis actuels en matière de droits de l’Homme.

4 octobre au 12 janvier 2020 (Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg)
Käthe Kollwitz : "je veux agir dans ce temps"

Afin de célébrer l’amitié franco-allemande, marquée cette année notamment par la signature du Traité d’Aix-la-Chapelle, le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg (MAMCS) organise, en partenariat avec le Kollwitz Museum de Cologne, la première rétrospective consacrée en France à une figure majeure de l’art allemand, l’artiste Käthe Kollwitz (1867-1945). Témoin des crises politiques et sociales de son temps et se présentant elle-même comme une artiste engagée, Käthe Kollwitz est une artiste complète (graveuse, dessinatrice et sculptrice) dont le réalisme expressif influencera son époque et au-delà. Menacée par l’arrivée d’Hitler au pouvoir, elle n’a pas renoncé à poursuivre son œuvre malgré les menaces pesant sur elle. Käthe Kollwitz a aussi beaucoup travaillé sur la figure féminine, y compris dans la réalité la plus sombre de sa condition, au cœur d’une œuvre expressionniste atypique.

2 octobre au 5 novembre (Cinéma Odyssée)
Rétrospective les grands films d’Eurimages

Eurimages est le Fonds culturel du Conseil de l’Europe qui participe à la réalisation de cinq programmes de soutien : le soutien à la coproduction cinématographique, la distribution en salle, l’exploitation, la promotion et l’égalité entre les hommes et les femmes. À l’occasion de son 30e anniversaire, la Présidence française, le Cinéma Odyssée et la Ville de Strasbourg vous invitent à venir voir et revoir une sélection de films iconiques co-produits par Eurimages depuis 30 ans, récompensés récemment dans les plus grands festivals.

21 Septembre au 8 novembre (Terrasse Palais Rohan)
Cartooning for Peace "les droits de l’Homme, c’est pour quand ?

« Les dessins de presse nous font rire. Sans eux, nos vies seraient bien tristes. Mais c’est aussi une chose sérieuse : ils ont le pouvoir d’informer mais aussi d’offenser ». Kofi Annan, Prix Nobel pour la Paix, 2001. Cartooning for Peace est un réseau international de dessinateurs de presse engagés qui luttent, avec humour, pour le respect des cultures et des libertés. L’association promeut à l’échelle internationale les libertés fondamentales et la démocratie, notamment sous le prisme des libertés d’expression et d’opinion. La Présidence française du Conseil de l’Europe entend défendre la liberté des médias et oeuvrer en faveur de la protection des journalistes. En partenariat avec la Ville de Strasbourg et la Commissaire aux droits de l’Homme, l’exposition « Les droits de l’Homme, c’est pour quand ? » portera sur les thèmes de la liberté d’expression et de la protection des journalistes, et se poursuivra jusqu’au Forum Mondial de la Démocratie (2-8 novembre 2019) qui portera sur les liens entre démocratie et information.

8 novembre (Église protestante Saint-Pierre le Vieux)
Cartooning for Peace "les droits de l’Homme, c’est pour quand ?

Anja Linder, harpiste strasbourgeoise de renommée internationale ouvrira la soirée. Elle sera suivie par les Voix de Stras’ de Catherine Bolzinger, six artistes lyriques cosmopolites, qui vous proposeront une prestation interactive croisant sensibilité et humour. Rendez-vous sur les réseaux sociaux si vous souhaitez contribuer au spectacle, qui s’inscrit dans le programme off du Forum Mondial de la Démocratie (2-8 novembre 2019).

10 octobre (Hôtel de Ville, Place Broglie)
Journée mondiale contre la peine de mort

À l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, le 10 octobre, la Ville de Strasbourg et la Présidence française, vous invitent à l’Hôtel de Ville de Strasbourg, à une lecture de textes notamment de Boris Vian (disparu en 1959) et de Robert Badinter, intitulée « Je voudrais pas crever » et portée par le comédien Christophe Feltz, accompagné par le pianiste Grégory Ott et qui sera suivie d’un débat animé par Carolin Ollivier, rédactrice en chef de ARTE Journal, en présence, notamment, de Linos-Alexandre Sicilianos, Président de la Cour européenne des droits de l’homme, de Marie Gloris Bardiaux-Vaïente, scénariste de la BD L’Abolition. Le Combat de Robert Badinter (Glénat, 2019) et Anne Denis, responsable de la commission peine de mort, torture, santé à Amnesty International France.

14 novembre (Palais de la musique et des congrès)
Georges Bizet, Maurice Ravel, George Gershwin

Pour marquer la fin de la présidence française, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg présentera un concert où l’on pourra redécouvrir l’oeuvre de Georges Bizet, ainsi que celles de Maurice Ravel et de son élève George Gershwin, américain tombé amoureux de l’Europe des années folles. L’orchestre sera dirigé par Marko Letonja et accompagné de Francesco Tristano, pianiste luxembourgeois réputé pour la diversité de son répertoire, allant du baroque à l’électro. Programme :
- « Carmen, Suite n°1 » de Georges Bizet,
- « Rhapsody in Blue » de George Gershwin,
- « Boléro », « Pavane pour une infante défunte » et « Daphnis, Suite n°2 » de Maurice Ravel.

Pour plus d’informations sur ces évènements :

PDF - 5.1 Mo
Brochure présidence
(PDF - 5.1 Mo)

Dernière modification : 13/06/2019

Haut de page