"N’opposons pas lutte contre le terrorisme et défense des droits de l’Homme"

JPEG

« La menace terroriste est toujours présente dans nos pays. Ce serait une grave erreur de vouloir opposer la lutte contre le terrorisme d’une part et la défense des droits de l’Homme d’autre part, de laisser entendre qu’il faudrait choisir l’une aux dépends de l’autre », a déclaré aujourd’hui Harlem Désir, Secrétaire d’État français aux Affaires européennes.

« Notre devoir est de faire les deux. Lutter contre le terrorisme avec la plus grande détermination, avec tous les moyens nécessaires, mais toujours avec les armes du droit, dans le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales », a-t-il ajouté.

« C’est pourquoi les dispositions prises en France dans le cadre de l’état d’urgence adaptent notre droit pour garantir dans la durée la sécurité et les libertés des citoyens, pour défendre nos valeurs, notre modèle de société et la démocratie », a souligné Harlem Désir.

Dernière modification : 17/05/2016

Haut de page