Russie / Navalny (11 juin 2021) - Déclaration de la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

La France condamne la décision de classer le mouvement d’Alexeï Navalny comme « organisation extrémiste », qui aura notamment pour conséquence de l’empêcher de participer à la vie publique et aux élections législatives du mois de septembre

11 juin 2021

La France condamne la décision de classer le mouvement d’Alexeï Navalny comme « organisation extrémiste », qui aura notamment pour conséquence de l’empêcher de participer à la vie publique et aux élections législatives du mois de septembre. Elle témoigne d’un recul supplémentaire des libertés publiques en Russie et s’inscrit dans un contexte de répression croissante contre les organisations non gouvernementales, russes comme étrangères, les médias indépendants et les mouvements et personnalités d’opposition, comme en témoignent les cas récents de l’ancien directeur exécutif de l’ONG « Russie Ouverte » Andreï Pivovarov, et de l’ancien député à la Douma Dmitri Goudkov. La France rappelle son attachement aux libertés de réunion et d’expression, et invite la Russie à se conformer à ses engagements internationaux, notamment en matière de respect de l’Etat de droit et des droits fondamentaux. La France rappelle par ailleurs sa demande de voir prises des mesures assurant non seulement l’intégrité physique d’Alexeï Navalny, mais aussi sa libération.

Dernière modification : 11/06/2021

Haut de page