Session d’été de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe et communication au nom de la Présidence française par la Secrétaire d’Etat, Mme de Montchalin

JPEG

Du 24 au 28 juin, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) tiendra sa partie de session d’été, qui sera l’occasion d’élire un prochain Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, dont le mandat débutera le 18 septembre 2019 et pour une période de 5 ans.

Lundi 24 juin matin, Mme Amélie de Montchalin, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes, est venue s’exprimer au nom de la Présidence française du Comité des Ministres devant l’Assemblée. Elle a notamment affirmé que le « Conseil de l’Europe n’est pas une instance où doit se régler la crise géopolitique entre la Russie et l’Ukraine, mais un lieu de défense des droits de l’Homme ». Rappelant les priorités de la Présidence française du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, elle a réitéré que notre objectif premier doit être de préserver les droits fondamentaux de plus de 800 millions d’Européens. Au cours de sa visite à Strasbourg, Mme de Montchalin a également eu l’opportunité de s’entretenir avec Mme Maury-Pasquier, Présidente de l’APCE, ainsi qu’avec les membres de la délégation française à l’APCE.

Parmi les autres sujets à l’ordre du jour figurent un débat conjoint sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et les réalisations dans le domaine de l’égalité de genre, un sujet prioritaire pour la présidence française qui a développé un concept de « diplomatie féministe » ainsi qu’un débat conjoint sur la lutte contre la violence à l’égard des enfants, avec la participation notable de la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur la vente et l’exploitation sexuelle d’enfants.

JPEG
JPEG

Dernière modification : 25/06/2019

Haut de page